Sortir d'un burn-out grandie et devenir cheffe d'entreprise

Pauline , le 16/11/2022

"La décoration éveille les sens, mais surtout, rend l'ordinaire extraordinaire."

C'est une phrase qu'a prononcée ma nouvelle invitée de la semaine. Plongée très tôt dans l'univers de la décoration intérieur grâce à son père, Anita s'épanouit désormais dans un domaine qui lui plaît : embellir le "chez soi" des autres.

"La décoration éveille les sens, mais surtout, rend l'ordinaire extraordinaire."

C'est une phrase qu'a prononcée ma nouvelle invitée de la semaine. Plongée très tôt dans l'univers de la décoration intérieur grâce à son père, Anita s'épanouit désormais dans un domaine qui lui plaît : embellir le "chez soi" des autres.

 

Une vocation qui s'accorde très bien avec sa personnalité généreuse et sa volonté d'impacter positivement la vie des gens.

Longtemps salariée au sein d'entreprises qui lui ont permis de développer ses connaissances en aménagement d'intérieur, son ambition la pousse à voir plus loin… 👇

Avoir sa propre entreprise

Mais pour en arriver jusque-là, mon invité du jour, a dû laisser derrière elle ses racines, ses proches et ses collègues et s'adapter très rapidement à sa nouvelle vie dans le cadre idyllique des montagnes suisses. 🏔

Un parcours semé d'embûche, entre Burn-out et licenciement, Anita ne cessera jamais de ne voir que le positif et les opportunités que peuvent lui offrir ces périodes difficiles.

"Au final, c'est la persévérance qui prime"

À la base, Anita, ne s'était pas prédestinée à la décoration intérieure, mais à l'informatique. C'est durant ses études qu'elle vit ses premières déceptions en découvrant la différence de niveau entre sa première école issue de quartier populaire et son école de quartier huppé une première injustice qui lui fera perdre confiance. Puis, la rumeur circule que l'informatique est un métier réservé aux hommes, une deuxième barrière qui la fera sentir perdue et découragée et la poussera à se diriger vers des études commerciales.

Mais au final, elle se rendra rapidement compte d'une chose : ce n'est pas être la meilleure qui compte mais ce que l'on retient de nos expériences que ce soit positif ou négatif qui nous permettent d'évoluer. D'ailleurs, sa vraie formation ne se fera pas à l'école mais bel et bien en entreprise puisque c'est là qu'elle expérimentera le plus.

 

Rattraper par le besoin de trouver la passion dans son travail

Même si ses premières expériences en tant que vendeuse se passent très bien, Anita est ambitieuse et à rapidement besoin de nouveauté. Elle veut être plus que vendeuse.

Mais avant de grimper les échelons, elle veut consolider ses connaissances et pour cela elle opte pour une évolution à laquelle on ne pense pas toujours : l'évolution horizontale.

L'évolution horizontale, Kézako ?

Il s'agit d'une évolution sur son poste tout en diversifiant ses tâches pour élargir son éventail de compétences.

C'est ce qui permettra à mon invité du jour de faire preuve de polyvalence. Ce qui lui sera rapidement bénéfique puisqu'on lui proposera par la suite un poste dans le cadre idyllique des montagnes suisses et qui lui permettra de se rapprocher du monde de l'aménagement intérieur.

 

Reculer pour mieux sauter

Le déclic est souvent représenté par une période difficile, pour Anita ça a été un burn-out qui aboutira à un licenciement. Mais là ou certains voient quelque chose de négatif elle y voit, encore une fois, une opportunité de créer son entreprise.

Cette période de burn-out c'est aussi le moment pour elle de faire le bilan et de prendre conscience de la passion qui l'anime. Alors, elle se lance pas à pas dans l'entrepreneuriat en commençant par créer son tout premier site elle-même.

Certaines personnes comme son manager voient le potentiel en elle et la pousse à renoncer à son activité actuelle c'est-à-dire à prendre le recul nécessaire pour aller plus loin. Aussi loin que son ambition la mènera.

Ce que je retiens de cet épisode ? L'optimisme et le sourire d'une invitée qui se bat avec pour meilleure arme l'amour qu'elle transmet aux gens mais j'ai aussi appris :

  • Comment impacter positivement le monde ça commence par son "chez soi" ?

  • Comment rester positif permet de mieux se défendre contre les aléas de la vie.

  • Que l'on ne peut pas contrer notre propre ambition et qu'elle nous poussera toujours à évoluer quoi qu'il arrive.

📚 Les ressources citées :

📖 Père riche, père pauvre - Robet T.Kiyosaki

📖 Je pense trop - Christel Petitcollin

Allez, je te laisse découvrir ça.

🎙 Bonne écoute !